Rétention d'eau : les astuces et aliments pour s'en débarrasser

Rétention d'eau : les astuces et aliments pour s'en débarrasser

Ne laissez plus la rétention d'eau perturber votre bien-être ! Adoptez des astuces simples au quotidien et privilégiez une alimentation adaptée.

Ne laissez plus la rétention d'eau altérer votre bien-être ! En adoptant au quotidien des astuces simples et en consommant des aliments drainants, dites enfin adieu aux gonflements désagréables de vos tissus.

« Avoir les chevilles qui enflent » n’est pas seulement l’expression qui désigne une personne un peu trop prétentieuse, elle peut aussi être une des manifestations de la rétention d’eau ! 

Lorsque le corps fonctionne normalement, l’eau et les toxines sont éliminées naturellement par la transpiration ou les urines. Cependant, si ce système se dérègle, ces liquides ne vont pas s’évacuer et vont donc s’accumuler dans certaines parties du corps (chevilles, mollets, cuisses). Ce phénomène très répandu et assez inconfortable, occasionnant une désagréable sensation de gonflement, ne participe pas à votre bien-être. Pourtant, il est possible de s’en débarrasser grâce à des astuces simples ainsi qu’en adoptant une alimentation variée aux propriétés drainantes.

D'où vient la rétention d'eau?

Pourquoi le corps décide parfois de stocker et accumuler des liquides au lieu de les éliminer naturellement ? Il existe de nombreuses causes à la rétention d’eau dont certaines sont hormonales et héréditaires, donc difficiles à contrôler. En raison des fluctuations hormonales, la plupart des femmes sont sujettes à la rétention d’eau quelques jours avant leurs règles ou lors d’une grossesse. Les hormones contenues dans les pilules contraceptives (œstrogène, progestérone) peuvent aussi être à l’origine d’un excès d’eau dans l’organisme.

 

Cependant, il existe aussi d’autres facteurs sur lesquels nous pouvons (heureusement) agir. En effet, le corps retient et produit de l’eau grâce à un mécanisme de survie visant à éviter une déshydratation et à réguler la température corporelle. Ce mécanisme de compensation se met en place lorsque certains signaux d’alerte s’allument :

Si la température extérieure est trop élevée et augmente votre température corporelle.

Au moment de l’exercice physique et de la perte d’eau due à la transpiration 

Si votre apport en eau est insuffisant

En cas d’immobilité prolongée

Si votre alimentation est trop salée

En cas de mauvaise circulation sanguine

Si vous consommez certains aliments favorisant la rétention d’eau

Certains médicaments peuvent également être responsables d’une rétention d’eau, notamment ceux contre l’hypertension, le diabète ou certains anti-inflammatoires. 

Comment savoir si vous faites de la rétention d'eau ?

D’une manière générale, la rétention d’eau est caractérisée par un gonflement au niveau du bas des jambes, des mollets, des pieds ou des chevilles, exacerbé en cas de chaleur. De plus, si vous remarquez la prise de quelques kilos alors que votre alimentation n’a pas changé, ou si vous notez une déplaisante sensation de gonflement, cela peut correspondre à des symptômes d’excès d’eau. Il existe ainsi deux tests simples pour savoir si vous êtes touché(e) ou non par la rétention d’eau :

 

Le test de la bague : si le matin votre bague tourne facilement autour de votre doigt et que le soir, il apparaît difficile de la faire bouger ou de l’enlever, cela peut signifier que vous n’avez pas bu suffisamment d’eau et/ou que vous avez consommé des aliments trop salés.

Le test de la pression : si vous exercez une pression sur une zone de gonflement avec votre doigt, et que la trace de ce doigt subsiste quelques secondes avant que la peau revienne à son état initial, cela peut être la preuve d’une rétention d’eau.

Grâce à une balance impédance-mètre, il est aussi possible d’obtenir cette indication selon le taux de masse hydrique obtenu. Toutefois, si le doute persiste, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou pharmacien pour un diagnostic de rétention d’eau plus poussé. 

Quelles sont les astuces anti-rétention d'eau ? 

Il est primordial de se rafraîchir et de s’hydrater correctement tout au long de la journée et particulièrement lorsque vous vous trouvez dans un environnement chaud : chaleur de l’été, maison surchauffée, sport, sauna, hammam. Terminer sa douche avec un jet d’eau froide peut être très bénéfique pour rafraîchir et raffermir son corps facilement, surtout si la rétention d’eau est liée à la chaleur.

Quelques astuces simples existent pour limiter l’excès d’eau dans l’organisme. Par exemple, surélever légèrement ses jambes au moment de dormir facilitera la circulation sanguine. De plus, ne pas porter de vêtements trop serrés et éviter de rester longtemps en position debout favorisera aussi une bonne circulation. Au quotidien, il est essentiel de limiter sa consommation en sel et de penser à boire au moins 1,5L de liquide ! Si boire de l’eau vous paraît trop ennuyeux, n’hésitez pas à consommer des infusions, des soupes, des eaux naturellement aromatisées aux fruits ou du thé

Pratiquer une activité physique est également un excellent moyen de lutter contre la rétention d’eau. On retrouve la marche, le vélo, le yoga ainsi que les sports aquatiques (natation, aquabike). 

Pour drainer l’eau du corps, il est possible de s’orienter vers des produits aux actifs naturels drainants. Ces actifs sont ciblés pour diminuer la rétention d’eau, tels que le fenouil, la reine des prés ou les queues de cerises.

Quels aliments choisir pour éliminer ce surplus d'eau ? 

Si l’eau est la boisson à privilégier pour éliminer la rétention d’eau, il ne faut pas oublier que l’hydratation passe aussi par le contenu de vos assiettes ! En effet, consommer des légumes riches en eau tels que le concombre, les radis, la salade, les courgettes, le céleri, le chou vert, les poivrons, permet de rester hydraté(e). De la même manière, les fruits riches en eau comme la pastèque, la tomate, la fraise ou le melon font partie des aliments recommandés pour empêcher la rétention d’eau. 

 

Certains légumes sont considérés comme des aliments diurétiques car ils favorisent le drainage et l’élimination de l’eau en excès dans l’organisme. Parmi eux, on retrouve le gingembre, le céleri, le fenouil, les artichauts, les asperges ou les carottes. De plus, les agrumes tels que les citrons, les pamplemousses ou les oranges, riches en anti-oxydants (vitamine C et flavonoïdes), contribuent à faciliter l’évacuation des liquides. L’acidité de ces fruits va aussi permettre de réguler la charge de sodium.

 

Myrtilles, framboises, mûres, aubergines, betteraves… Hormis leur jolie couleur violette, ces fruits et légumes ont tous un point commun. Ils renferment des composés anti-oxydants appelés « anthocyanes » chargés de protéger les parois veineuses de l’organisme et renforcer le système immunitaire pour agir contre le surplus d’eau. 

 

L’ananas est également un fruit à ne pas oublier grâce à son enzyme : la bromélaïne, responsable de ses actions anti-inflammatoire et anti-œdémateuse idéales pour combattre la rétention d’eau !

Cependant, les fruits et légumes ne sont pas les seuls à renfermer des pouvoirs anti-eau ! En effet, les céréales complètes et les légumineuses (riz complet, quinoa, lentilles) sont riches en minéraux indispensables pour drainer et stimuler l’élimination de l’eau par les reins. Ces sources de protéines végétales contiennent des fibres permettant de réguler le système digestif et lutter contre la constipation.

Consommer des aliments riches en potassium permet de réguler le sodium présent dans l’organisme, et responsable de la rétention d’eau. On trouve notamment du potassium dans les avocats, les pistaches, les bananes, les patates douces ou les noix. 

 

Quels sont les aliments à déconseiller ? 

Le premier réflexe à adopter est celui de réduire considérablement la quantité de sel de votre alimentation. Ce célèbre condiment est l’une des causes de cette rétention d’eau si inconfortable. Il incite l’organisme à stocker les liquides, et à provoquer une accumulation d’eau dans les tissus. Il convient donc d’éviter de rajouter du sel à ses préparations et de limiter la consommation de plats industriels beaucoup trop riches en sel. Remplacer le sel par des épices ou des herbes permet de relever le goût de vos plats sans risque d’excès d’eau pour le corps.

Le fromage, la charcuterie ou les chips classiques font partie des aliments trop salés à bannir de son quotidien si l’on souhaite éliminer efficacement sa rétention d’eau. Toutefois, il est possible de les remplacer par des chips de légumes allégées en sel, du jambon cuit ou des fromages peu salés comme l’emmental.

Certaines soupes commerciales contiennent aussi énormément de sel, tout comme les sauces asiatiques, certaines conserves, les olives ou les anchois. Il convient ainsi de faire attention à la teneur en sel des aliments avant de les consommer. Les étiquettes nutritionnelles des aliments industriels pourraient vous donner de mauvaises surprises !

 

En raison de sa composition importante en sucres, l’alcool est responsable d’une mauvaise élimination des liquides. L’alcool va déshydrater l’organisme qui va donc compenser en retenant les liquides. Arrêter ou freiner sa consommation d’alcool permettra d’aider votre corps à drainer cette accumulation d’eau. N’hésitez pas à remplacer les boissons alcoolisées par des jus de fruits, du thé vert ou des eaux aromatisées au citron, concombre, menthe et gingembre, connus pour leurs propriétés diurétiques naturelles.

Exemple d'un menu type idéal contre la rétention d'eau :

Matin :

-        Une part de protéine au choix au choix (exemple végétal : oléagineux, boisson/yaourt végétal… ou exemple animal : œuf, fromage de chèvre ou de brebis, jambon)

-        Une part de glucides à indice glycémique bas au choix (exemple : flocon d’avoine ou d’épeautre, tranche de pain complète ou semi-complète

-        Une part de lipides Oméga-3 au choix (exemple : graines de chia, de courges, avocat, purée d’oléagineux

-        Un jus de légumes verts (ex : céleri, concombre, épinard, citron, pomme…)

-        Une infusion (pissenlit, bouleau, reine-des-prés, ortie ou cassis…) ou un thé vert

 

Midi :

-        Une part de protéines au choix (exemple : poisson blanc, viande blanche ou œuf)

-        Une part de céréales au choix (exemple : quinoa, sarrasin, millet, lentilles, riz complet…)

-        Une part de légumes de saison au choix (exemple : poireau, artichaut, courgette, fenouil, …)

-        Un dessert type au choix : yaourt (exemple : brebis, ou végétal) ou  fruits cuits (exemple : compote de pomme, soupe de pêche à la menthe…)[JP3] 

 

Collation (optionnelle, si besoin) :

-        Une poignée d’oléagineux (exemple : amande, noix, noisette…)

-        Un fruit frais de saison

-        Une infusion (pissenlit, bouleau, reine-des-prés, ortie ou cassis…) ou un thé vert

 

Soir :

-        Une part de légumes de saison au choix (exemple : soupe de légume de saison, gazpacho…)

-        Une part de céréales au choix (exemple : quinoa, riz complet, millet…)

-        Un dessert type au choix : yaourt (exemple : brebis, ou végétal) ou aux fruits cuits (exemple : compote de pomme, soupe de pêche à la menthe…)

 

Intégrer dans sa routine un soin complémentaire In&Out : 

Afin de drainer l’eau du corps, il est également possible de s’orienter vers des soins complémentaires aux actifs naturels drainant.

C’est le cas de notre complément alimentaire Poméol® Draineur Amincissant permettant de lutter contre la rétention d’eau, le manque de fermeté ainsi que la cellulite aqueuse.

Sa formule unique conçue avec notre actif star l’Hydromarc ® de pomme, favorise la microcirculation facilitant ainsi l’élimination de la cellulite mais aussi les excès d’eau. Il est associé à 15 actifs concentrés reconnus pour leur efficacité, comme la reine-des-prés, le fenouil ou encore les queues de cerises, qui permettent drainer, déstocker les zones capitonnées avec un objectif de perte de poids.

Sa posologie est de 2 comprimés par jour à prendre avec un grand verre d’eau le matin, accompagné d’1,5L d’eau par jour, pendant 30 jours renouvelables si besoin.

Pour compléter son action, il est possible d’appliquer l’Huile minceur fermeté HydroTonic® qui va permettre de drainer les excès d’eau, tonifier et réduire l’aspect des capitons.

La peau va se raffermir et devenir plus lisse grâce à sa formulation riche en actifs d’Hydromarc ® de pomme associée, à 2 huiles végétales bio : sésame et abricot, ainsi qu’à l’huile végétal de grains de café vert, et à 4 huiles essentielles bio de pamplemousse, de romarin, de cèdre de l’Atlas et de gaulthérie.

Elle s’applique quotidiennement matin et/ou soir, en effectuant des mouvements ascendants sur les zones infiltrées jusqu’à pénétration de l’huile.

En suivant tous ces conseils vous éliminerez votre rétention d’eau plus facilement et rapidement, mais surtout vous améliorez votre hygiène de vie !

 

Votre Diagnostic minceur

Gourmand(e), raffiné(e), épicurien(ne)… on vous aide à identifier votre profil nutritionnel pour éditer vos recommandations perte de poids sur-mesure !