Qu'est-ce qu'un bon transit et comment l'améliorer en cas de déséquilibre ?
Minceur Posté le janv. 13, 2023

Qu'est-ce qu'un bon transit et comment l'améliorer en cas de déséquilibre ?

Le transit intestinal décrit le travail de notre intestin grêle et notre côlon. Un transit perturbé est signe d’inconforts (ballonnement, gaz,…).Poméol vous donne quelques conseils pour prendre soin de votre ventre pour un confort optimal.

Qu’est ce que le transit intestinal ?

Le transit intestinal est lié à la digestion. Il décrit le travail effectué par notre intestin grêle et notre côlon pour acheminer le contenu de l’estomac vers le rectum : c’est l’élimination. La mobilité intestinale est rendue possible grâce aux ondes péristaltiques, il s’agit du mouvement permettant de fluidifier le passage des aliments dans le tube digestif.

Avoir un bon transit c’est donc ne pas avoir de sensations d’inconforts lors de la digestion (ballonnements, gaz) mais également ne pas avoir de difficultés pour aller à la selle. Les problèmes de transit jouent un rôle sur notre santé globale et peuvent vite nous compliquer la vie, il ne faut alors pas les prendre à la légère !

Les selles, le reflet de notre santé

L’aspect des selles est le reflet de notre santé digestive

Les selles sont constituées au ¾ d’eau. Le quart restant est constitué de déchets biologiques et en particulier de bactéries, de résidus alimentaires non absorbés, de cellules du tube digestif et de sels biliaires (substance dérivée du cholestérol et sécrétée par le foie).

La couleur, l’odeur, la forme et la consistance des selles sont des paramètres représentatifs de notre état de santé et de notre régime alimentaire.

Les selles saines sont de couleur brun clair à brun foncé. En cause deux pigments biliaires (la stercobiline et l’urobiline) issus de la dégradation de l’hémoglobine des globules rouges. Les changements de couleur des selles peuvent être liés à l’alimentation ou à des pathologies sous-jacentes. 

L’odeur des selles résulte de la fermentation des bactéries contenues dans la matière fécale. 

La forme et la consistance des selles sont classifiées par une échelle internationale dite échelle de Bristol. Les selles normales sont considérées comme en forme de saucisse a l’aspect lisse ou craquelée. Concernant la consistance, plus le transit est long plus les selles seront dures et déshydratées.

La régularité du transit

Un cycle digestif (temps de transit) dure environ 24h de l’entrée des aliments dans la bouche à leur excrétion sous forme de selles. Le repas passe environ 4h dans l’estomac puis à nouveau 4h dans l’intestin grêle. C’est à ce niveau que les nutriments sont absorbés. Le dernier séjour du repas se fait dans le côlon et est fermenté par notre flore intestinale bénéfique avant la défécation. 

Ainsi, en moyenne, dans les huit heures qui suivent un repas, tous les nutriments qui n'ont pas été absorbés seront transformés en matières fécales. Elles s’accumulent au niveau rectum avant d’être éliminées. 

On parle de transit normal lorsque le nombre de selle varie entre 3 selles/jour et 3 selles/semaine

Aux deux extrêmes : un transit très accéléré donne lieu à des selles molles voire liquides, on parle de diarrhée. A l’opposée, un transit difficile et très ralenti va engendrer des selles dures et difficiles à excréter, on parle de constipation. Il est possible d’avoir des selles peu fréquentes sans être forcément constipé ; dans ce cas le principal indicateur est de savoir si elles sont difficiles à évacuer ou non. 

Il est possible d'avoir des troubles digestifs de façon ponctuelle, la diarrhée aiguë comme la constipation occasionnelle sont des troubles passagers.Si il ne faut pas les prendre à la légère, ils ne sont pas forcément le reflet d'autres troubles dissimulés non plus ! Cependant la diarrhée chronique et la constipation chronique doivent être prise en charge par un professionnel de santé rapidement. 

Comment faciliter le transit ?

Une alimentation saine

Un bon transit intestinal passe avant tout par une alimentation saine et équilibrée. Pour cela, Poméol vous donne les bons réflexes à adopter. En priorité, diminuez les graisses solides comme le beurre, la margarine ou le gras de viande. L’alcool en excès est aussi à proscrire, son ingestion va impacter le foie qui est un organe clé dans le processus de digestion. Enfin les aliments transformés et les boissons gazeuses sont aussi à éviter le plus possible, privilégiez les aliments frais ou surgelés plutôt que les conserves et plats préparés. Une bonne alimentation est le premier pas pour améliorer son transit.

Si vous avez un ralentissement du transit (transit lent, intestins paresseux), pensez à intégrer des aliments favorisant le transit qui sont riches en fibres insolubles. On les retrouve principalement dans la peau des fruits et légumes, ainsi privilégiez de laver vos fruits plutôt que de les éplucher ! Les fruits secs, les céréales complètes, le pain complet sont également vos alliés pour un transit intestinal équilibré. 

Au contraire, si vous avez un transit trop rapide, privilégiez les féculents « blancs » ou « non complets » (pâtes, riz, semoule, pain blanc) mais également certains fruits et légumes (bananes, poires, carottes courgettes) de préférence cuits. 

Pour avoir un bon transit, il est également important de prendre le temps de manger. A la fois pour les bénéfices de la mastication, qui va faciliter l’absorption des nutriments, mais aussi pour éviter la sensation de ballonnement et la production de gaz qui sont à l'origine d'inconforts digestifs et douleurs abdominales ponctuelles. 

 

Une bonne hydratation

En parallèle de bien s’alimenter, il est aussi essentiel de bien s’hydrater ! Une bonne hydratation est importante autant en cas de transit rapide que de transit lent . Lors de diarrhée, la perte en eau du corps est importante, pour ne pas être déshydraté il faut donc compenser ces pertes. En cas de transit ralenti avec des difficulté d’excrétion, l’eau va permettre de ramollir les selles et faciliter leur expulsion. Pour rappel, il est recommandé de boire au minimum 1,5 L d'eau par jour ! Vous vous demandez souvent quelle est la meilleure eau pour les intestins ? Privilégiez une eau riche en minéraux, elle va permettre de compenser les pertes et soutenir l’organisme.

Une activité physique régulière

L’activité physique n’est pas à négliger pour l’entretien d’un bon transit intestinal. Le mouvement créé par l’activité physique va d’une part renforcer la ceinture abdominale et d’autre part, entretenir les contractions de l’intestin. Les muscles abdominaux ont la capacité de stimuler les différents organes (contractions musculaires) en lien avec la digestion. Plus d’excuses donc pour ne pas se mettre au sport ! Les différentes hormones stimulées lors de l’exercice physique vont à leur tour activer plusieurs réactions dans l’organisme pour mobiliser les intestins. 

Prendre du temps pour soi 

Une des clés pour un bon transit est de prendre soin de soi. Le bien-être mental et physique étant intimement lié, il est important d’adopter une routine saine pour un transit en pleine santé. Nous pouvons agir sur notre horloge biologique en nous rendant aux toilettes à heure fixe. Prendre cette habitude va permettre au fur et à mesure à notre organisme de s’habituer et aller à la selle à heure régulière. Cela peut soulager les personnes se retenant de ne pas aller aux toilettes quand une envie leur vient, par manque d’aisance avec leur environnement par exemple. Le stress est un facteur très important dans la régularité du transit, il peut ralentir ou accélérer le transit selon les personnes. Un transit perturbé peut être le reflet d’une situation ou d’un moment de la vie source de stress. Il est alors important de mettre le doigt dessus et de se focaliser sur la réduction de cette anxiété. Yoga et méditation sont alors de bonnes techniques pour se détendre et se relaxer au quotidien

Les compléments alimentaires 

En plus d’un mode de vie sain comprenant alimentation, hydratation et activité physique, une complémentation en actifs naturels ciblés peut s’avérer utile pour aider à réguler un transit perturbé. Poméol a développé un complément alimentaire transit pour apporter un soutien lors de la régulation de celui-ci. Sa formule TransitPulse® améliore le transit dès 24h de prise* et équilibre le système digestif jour après jour*. Sa synergie de 11 plantes, algue, probiotique et vitamine vient agir dans le respect de votre équilibre pour un transit régulé et plus doux. Un coup de pouce s’adressant à toutes les personnes ne nécessitant pas d’aide médicamenteuse mais pouvant être incommodées occasionnellement par des inconforts digestifs divers. Poméol TransitPulse® agit sur la régularité et la qualité du transit pour apporter confort et sérénité aux ventres les plus capricieux ! 

Notre sélection beauté & bien-être
Pomeol
TRANSITPULSE 5 EN 1

Réduit les ballonnements 

Régule le transit 

Action ventre plat 

25,50 €

TRANSITPULSE 5 EN 1Complément alimentaire transit

Comprimés ventre plat et anti-ballonnements - Régularité du transit

25,50 €
check Produit ajouté au comparateur