Meilleures Ventes

Toutes les meilleures ventes
Soulager ses douleurs articulaires en préservant son équilibre acido-basique

Des douleurs articulaires se sont installées et vous empêchent de profiter pleinement de la vie ? En rééquilibrant la balance acido-basique, les dommages mécaniques et inflammatoires de vos articulations ne seront plus qu’un lointain souvenir.

Les douleurs articulaires peuvent apparaître insidieusement ou de manière soudaine et disparaître aussi vite qu’elles sont arrivées ! Pourtant, la plupart du temps, ces douleurs articulaires s’inscrivent dans le temps et peuvent altérer votre bien-être. Raideurs désagréables, perte de mobilité, manque de souplesse… ne laissez plus vos douleurs articulaires dicter votre quotidien. Une alimentation qui préserve l’équilibre acido-basique et des habitudes naturelles à intégrer dans sa routine vous aideront à atténuer vos désagréments articulaires

POURQUOI SOUFFREZ-VOUS DE DOULEUR ARTICULAIRES ?

Les articulations permettent de faire le lien entre deux ou plusieurs os et leur confèrent la capacité d’être mobiles. En raison de leurs propriétés mécaniques, les articulations sont parfois soumises à des pressions et forces considérables. Des blessures ou dommages sur ces structures complexes peuvent engendrer des douleurs qu’il est parfois difficile de localiser précisément.

Les causes des atteintes articulaires sont diverses. On retrouve par exemple la surcharge pondérale, une cause fréquente qui engendre des tensions sur la colonne vertébrale et sur les articulations des hanches et des genoux provoquant des douleurs articulaires chroniques. Suite à des traumatismes ou des petits accidents, on constate également une inflammation et des douleurs localisées au niveau des articulations qui ont été fragilisées

Il ne faut pas non plus oublier les effets délétères des mouvements répétitifs en milieu professionnel ou liés à une mauvaise position, qui peuvent être à l’origine d’inconforts.  Avec l’âge, il arrive aussi que des douleurs articulaires surviennent à cause de l’arthrose : une dégradation du cartilage liée au vieillissement. 

NOS CONSEILS HYGIÉNO-DIÉTÉTIQUES POUR ATTÉNUER VOS DOULEURS ARTICULAIRES 

Des habitudes simples à mettre en place au quotidien participeront à soulager vos douleurs occasionnelles ou chroniques au niveau de vos articulations douloureuses.

On ne le répètera jamais assez, mais la pratique d’une activité physique adaptée et non traumatique, telle que la marche ou la natation, sera propice à l’apaisement de vos douleurs articulaires. Toutefois, il convient de faire attention à porter des chaussures adaptées à la pratique du sport pour prévenir les entorses qui pourront vous faire souffrir pendant plusieurs années si elles sont mal soignées. Si vous êtes en surcharge pondérale, il est primordial de perdre un peu de poids, et d’éviter la sédentarité afin de soulager vos articulations. Cette perte de poids peut parfois suffire à atténuer vos douleurs.

Il est conseillé également de surveiller sa posture, à tout moment de la journée ! Que ce soit sur une chaise de bureau ou à table, il faut toujours veiller à maintenir son dos droit, et à ne pas s’affaisser. Vous pouvez également placer un petit coussin derrière vos lombaires pour un confort optimal. Une mauvaise position associée à un geste répétitif (clics de souris par exemple) pourrait engendrer une douleur au poignet, au coude ou encore à l’épaule. Il se peut aussi qu’une différence de quelques millimètres entre les deux jambes détériore vos articulations. Il est facile d’y remédier en portant une talonnette, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin et votre podologue.

De plus, en faisant le plein de vitamine D en s’exposant au soleil ou par des compléments alimentaires solaires, vous optimiserez efficacement l’absorption du calcium. Attention tout de même à bien se protéger du soleil et à ne pas s’exposer entre 12h et 16h pour éviter les dommages sur votre peau. Le complément alimentaire solaire SUBLIMATEUR® Poméol contient de la vitamine D, indispensable pour la minéralisation des os et du cartilage.

Enfin, il est impératif de rétablir un équilibre acido-basique grâce à une alimentation riche en aliments alcalinisants. En augmentant votre apport calcique, vous éviterez une érosion osseuse due à l’acidité des liquides directement en contact avec vos os et vos cartilages. En complément d’une alimentation équilibrante, l’apport de vitamines, nutriments et actifs anti-oxydants par des compléments alimentaires naturels adaptés peut également être bénéfique. Le complément alimentaire OSTEOPULSE® Poméol renferme une association unique de 12 actifs inspirés de la médecine traditionnelle pour favoriser le bien-être et le confort articulaire. Il contient un actif exclusif, le Vitaphénol®C2 de pomme, qui agit en synergie avec la vitamine C pour booster son assimilation et contribuer à un puissant effet antioxydant. La vitamine C participe aussi à la formation de collagène pour assurer le bon fonctionnement des os et du cartilage, et ainsi soulager les articulations sensibles. 

POURQUOI UNE MAUVAISE ALIMENTATION JOUE SUR VOS ARTICULATIONS ?

En dehors de la pratique d’une activité physique adaptée et de la correction de ses postures au quotidien, l’alimentation joue aussi un rôle primordial pour avoir un mode de vie sain et préserver ses articulations. Une alimentation trop riche et déséquilibrée est souvent à l’origine d’une surcharge pondérale. Il est important de favoriser les aliments aux propriétés anti-oxydantes, et notamment les produits riches en polyphénols qui préviennent les inflammations et la dégénérescence des articulations. Mais cela ne suffit pas !

L’équilibre acido-basique est une fonction essentielle qui permet de réguler le pH de l’organisme, c’est-à-dire son niveau d’acidité ou d’alcalinité. Généralement, le pH sanguin d’un corps humain se situe entre 7,35 et 7,45, et toute variation peut avoir des conséquences sur la santé. En effet, en cas de rupture de l’équilibre acido-basique, cela peut engendrer une production et une accumulation de déchets acides qui ne pourront pas être totalement évacués par les processus d’élimination du corps. Ainsi, des dommages au niveau des reins, du foie, des muscles, des os, de la digestion et même de la peau ou du cuir chevelu peuvent survenir, et perturber le métabolisme. Pour contrebalancer les excès d’acidité, l’organisme a besoin de minéraux (alcalins). Toutefois, si les aliments consommés ne contiennent pas assez de nutriments alcalins, le corps humain va alors directement puiser dans ses propres réserves alcalines. Le calcium sera donc mobilisé en trop grande quantité, et sera détourné de son rôle indispensable dans les fonctions de l’organisme. Sur le long terme, ce déséquilibre va entraîner notamment une déminéralisation osseuse, des douleurs articulaires et une accélération du processus de vieillissement cellulaire. Votre structure osseuse se trouvera fragilisée et sera à l’origine de douleurs articulaires chroniques et invalidantes. Pour rétablir l’équilibre du pH sanguin, le corps a ainsi besoin de limiter ses apports en aliments acidifiants sans pour autant les supprimer totalement, et de privilégier la consommation d’aliments alcalinisants ! L’alimentation est donc indispensable au maintien en forme de toutes les articulations.

COMMENT SAVOIR SI VOTRE SANG EST ACIDE OU BASIQUE ?

Pour connaître son degré d’acidité ou d’alcalinité, le moyen le plus fiable est de se référer aux pH corporels (sanguin et urinaire). Pour faire évaluer son pH sanguin, la méthode de référence est de réaliser un examen dans un laboratoire. En pharmacie, des bandelettes de test pour mesurer son pH urinaire sont disponibles à la vente. Il suffit de tremper la bandelette quelques secondes dans un peu d'urine recueillie dans un contenant propre et de comparer la couleur obtenue avec l'échelle colorimétrique de la boîte pour connaître le pH. Il est préférable de ne pas réaliser le test sur la première urine du matin, au risque qu’elle soit trop chargée en déchets acides accumulés naturellement pendant la nuit. Cependant, il faut bien prendre en compte le fait que le pH urinaire est différent du pH sanguin : le pH normal urinaire se situe entre 4,5 et 7,5. Pour ne prendre aucun risque, reportez-vous à la notice de votre boîte de bandelettes pour interpréter le résultat obtenu. N’hésitez pas à recommencer le test à plusieurs reprises au cours de la journée pour être certain(e) du résultat. Ainsi, pour savoir si votre corps subit un déséquilibre acido-basique, l’idéal est de cumuler les deux mesures : pH sanguin et pH urinaire. Si les pH se situent au-dessus des valeurs limites supérieures, ils seront considérés comme trop alcalins. En revanche, si les pH se situent en-dessous des valeurs limites inférieures, alors ils seront trop acides.

COMMENT METTRE EN PLACE UNE ALIMENTATION ACIDO-BASIQUE ?

L’objectif principal d’une alimentation acido-basique et de conserver un pH équilibré chaque jour, pour garantir un équilibre acido-basique optimal. Souvent mis à rude épreuve par des régimes alimentaires particulièrement riches en produits acidifiants, par une mauvaise hygiène de vie, du stress, un manque de sommeil ou une consommation trop importante de produits industriels, l’organisme se fragilise et devient plus vulnérable

Le secret d’un bon équilibre acido-basique se situe principalement dans le choix des aliments. Certains aliments sont acidifiants alors que d’autres sont plutôt alcalinisants. Mais comment savoir le potentiel de chaque produit ? C’est l’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) qui permet de connaître l’effet acidifiant ou alcalinisant des aliments. Il mesure la charge acide ou alcaline générée dans l’organisme pour 100g d’aliments. Si l’incide PRAL est positif, cela signifie que l’aliment a un pouvoir acidifiant sur le corps humain. A l’inverse, si cet indice est négatif, l’aliment aura alors un effet alcalinisant. Cependant, il est important de ne pas confondre un aliment « acide » par son goût et un aliment « acidifiant » qui va avoir un effet sur l’organisme. En effet, le citron est un aliment au pH acide (environ 2,5) et au goût particulièrement acide, qui aura pourtant un effet alcalinisant une fois métabolisé dans l’organisme. 

Pour vous simplifier la tâche, Poméol vous propose une liste des aliments acidifiants à limiter et des aliments alcalinisants à privilégier pour maintenir votre équilibre acido-basique.

LES ALIMENTS ACIDIFIANTS À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

Les aliments acidifiants ne doivent pas être supprimés totalement de votre alimentation, mais doivent être consommés de manière modérée. L’équilibre acido-basique s’obtient en régulant efficacement la balance acide/base de l’organisme. 

  • Toutes les viandes et les poissons : il est inutile de les supprimer entièrement mais il faut toujours penser à les accompagner d’un aliment alcalinisant.
  • Les charcuteries
  • Les confitures et fruits en conserves
  • Les fritures
  • Les farines de blés raffinées
  • Le beurre
  • Les œufs
  • Le lait de vache toutes catégories et dérivés 
  • Les aliments trop salés : plats préparés, produits industriels, chips...
  • Une surconsommation de sel en général
  • Et bien sûr, les galettes et les viennoiseries

LES ALIMENTS ALCALINISANTS À PRIVILÉGIER DANS SON ALIMENTATION :

Consommer des aliments alcalinisants permet de réguler l’excès d’acidité et maintenir l’équilibre acido-basique. Le potentiel de ces aliments, mesuré par l’indice PRAL, doit être négatif pour être considéré comme alcalinisant. Evidemment, ces produits sont à privilégier mais ne doivent pas constituer la seule source d’alimentation. L’équilibre entre denrées acidifiantes et alcalinisantes est indispensable pour être en bonne santé et diminuer ses douleurs articulaires.

  • Légumes alcalinisants : asperge, radis, céleri, chou frisé, endive, fenouil, artichaut, aubergine, avocat, brocolis, chou-fleur, laitue, courgette, germes de soja,
  • Fruits alcalinisants : citron vert, mandarine, kiwi, mangue, papaye, kaki, coin, melon, pastèque, mûre, framboises, fraises, cerises, compote de pomme non sucrée, raisins, citron, banane, Orange, litchi, papaye, pêche, poire
  • Boissons alcalinisantes : smoothie de légumes verts et pommes, eau pétillante (type San Pellegrino), thé au gingembre, jus de citron, jus de citron vert, lait de coco, jus d’ananas, cidre
  • Féculents alcalinisants : farine de sarrasin, farine de riz, farine de châtaignes, farines complètes, patates douces, châtaignes, pommes de terre cuites avec la peau
  • Assaisonnements alcalinisants : pâte de soja (miso), oignons, sel de mer, sauce de soja, noix de cajou, sirop d’agave, agar-agar, vinaigre de cidre, basilic, coriandre, sel de céleri, ail, beurre d’amande, beurre de noix de cajou

OPTEZ POUR UN MENU QUI RESPECTE VOTRE ÉQUILIBRE ACIDO-BASIQUE 

MATIN

  • Thé au gingembre
  • Smoothie : jeunes pousses d’épinards, pomme, kiwi, citron vert
  • Lait de châtaigne
  • Galettes de sarrasin ou céréales complètes
  • Quelques noix de cajou

MIDI 

  • Salade composée : chou kale, chou rouge, carottes, mâche assaisonnée avec une vinaigrette au vinaigre de cidre et huile de colza
  • Poulet au citron, coriandre et lait de coco accompagné de riz complet (voir la recette plus bas !)
  • Coupe de litchis

COLLATION 

  • Jus de citron et citron vert
  • Yaourt au lait de coco

SOIR

  • Velouté d’asperges
  • Poêlée de patates douces, butternut, châtaignes
  • Brouillade crémeuse
  • Tranches d’ananas rôti

UNE RECETTE IDÉALE ET GOURMANDE EN CAS DE DOULEURS ARTICULAIRES !

POULET AU CITRON VERT ET LAIT DE COCO

INGRÉDIENTS POUR 6 PERSONNES :

  • 6 tranches d’escalope de poulet
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 150 ml d’eau
  • 200 ml de lait de coco
  • 1 citron vert
  • 1 filet d’huile de tournesol
  • 1 cuillère à café de coriandre en poudre
  • 1 cuillère à soupe de curry
  • 1 cuillère à soupe de coriandre fraîche
  • 4 cuillères à soupe de noix de cajou
  • Sel, poivre
  • 600 gr de riz basmati parfumé

PRÉPARATION:

  • Dans un wok , ajoutez un filet d’huile de tournesol ainsi que vos dés d’oignons, l’ail en petits dés également et faites cuire jusqu’à ce que vos oignons soient translucides. 
  • Ensuite ajoutez vos dés de poulet et laissez cuire 7 minutes. 
  • Ajoutez les épices (cumin, coriandre en poudre, curry, sel et poivre) ainsi que l’eau et mélangez.
  • Incorporez le lait de coco et laissez épaissir quelques minutes sur feu moyen.
  • Ajoutez la moitié d’un jus du citron vert et de noix de cajou émiettées avec de la coriandre fraîche. 
  • Pour finir accompagnez d’un riz basmati bien chaud avec une rondelle de citron vert et quelques noix de cajou concassées ainsi que de la coriandre fraîche ciselée.

Posté le : avril 23, 2021
check Produit ajouté au comparateur